La population de N’zérékoré investit chaque année dans l’agriculture, l’élevage et d’autres activités génératrices de revenus dans le but de subvenir à leurs besoins. C’est le cas d’Ansoumane Siaka Condé  diplômé en science de l’environnement à l’université de n’zérékoré , qui s’est lancé dans le secteur depuis 2017  dans un bas fond du quartier « Nakoyapkala » de la commune urbaine de N’zérékoré.Le jeune homme cultive le maïs,manioc,zinzembre,et le taro. Rencontrée dans son champ, Ansoumane Siaka  parle de ces activités.

« Je me suis lancé dans l’entrepreneuriat depuis 2013, donc pour cette année  je suis dans l’agriculture pour pouvoir aider mon pays à s’en sortir, parce que c’est l’agriculture seul en première position qui peut faire l’affaire de ce pays, mais depuis 2017 je me suis lancé dans l’agriculture».

Le jeune entrepreneur  nous rassure qu’il sème du manioc, du maïs, du zinzinbre et du taro qui donnent tous bien, raison pour laquelle, il estime que c’est un secteur d’avenir pour la population en général et la couche juvénile en particulier. Aussi fils d’un agriculteur, Siaka dit avoir des expériences antérieurs à travers son pére :

« Je suis le fils d’un agriculteur, je suis de ‘’Senko’’ dans Beyla, donc nous sommes nées dans l’agriculture et grandir dedans, avec ma petite expérience dans l’agriculture j’ai essayé d’associer beaucoup de chose comme le maïs le taro le manioc et du zinzinbre et ce sont ces 4 là que je cultivés et qui donne un bon résultat ». A-t’il expliqué.

Parlant des difficultés rencontrées, le jeune agriculteur évoque l’insuffisance de moyens techniques et financiers et d’appui  du gouvernement guinéen.

« Je manque énormément de soutenance venant de l’état guinéen et des bailleurs pour m’aider à faire d’autres agriculture, car j’ai envie de faire plus que ça, mais les moyens financiers techniques et materiels me manque pour bien faire ce jardin, sans quoi l’initiative est là malgré tout ça j’arrive parfois à faire mon mieux pour que ces cultures réussissent parce que c’est une passion c’est dans ça que nous sommes nés et grandir donc quelques soit les difficultés j’arrive toujours à tenir. quand on aime quelque chose, pour moi, il faut s’adonner c’est tout » A- t’il ajouté.

 Avec beaucoup de motivation dans les années à venir, ce jeune garçon entrepreneur modèle à des ambitions et demande aux jeunes de s’investir beaucoup dans l’agriculture.

« Je veux vraiment agrandir ce champ pour créer beaucoup d’emplois pour les jeunes parce que j’en ai embauché quelques jeunes qui sont déjà avec moi ici. Et je demande aux jeunes de s’investir beaucoup dans l’agriculture afin de réussir et pourquoi pas aussi les ministres ». A-t- il demandé.

Pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire en république de guinée et réduire le taux du chômage, la jeunesse doit beaucoup s’investir dans le secteur agricole pour réussir comme pour dire que la terre ne trahit jamais.

Joseph Kolié pour entreprenariat.net

About Author

admin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 7 =