Malgré son potentiel agricole et la richesse de son sous-sol, la préfecture de Mandiana court encore derrière son développement. A date, cette localité est l’une des zones les plus pauvres de la Guinée. Le manque d’infrastructures sociales de base est alarment ; et, le chômage y bat son plein. C’est pourquoi, en séjour à Mandiana, Colonel Moro Diakité, le commandant de la compagnie d’infanterie de Dinguiraye, a tiré la sonnette d’alarme.
Dans un très court entretien accordé au correspondant de Guineematin.com à Mandiana, cet officier de l’armée guinéenne et fils ressortissant de Mandiana a invité les jeunes de sa préfecture natale à s’investir activement pour le développement de leur localité. Et, conscient de l’immensité du défi à relever pour transformer les richesses du sol et du sous-sol en de véritables facteurs de développement, le Colonel Diakité appelle à l’unité d’actions. Car, le développement ne sera possible que si les jeunes se réunissent en associations et groupements pour travailler, dit-il. Le commandant de la compagnie d’infanterie de Dinguiraye demande à la jeunesse de Mandiana de s’investir dans l’agriculture, l’élevage, l’apprentissage des métiers et à éviter d’être divisés par la Politique.

Décryptage !

Guineematin.com : Vous êtes actuellement en séjour à Mandiana. Quel constat faites-vous aujourd’hui du niveau de développement de votre préfecture natale ?

Colonel Moro Diakité : tout d’abord, je remercie Dieu, le tout puissant, de m’avoir gardé en vie jusqu’aujourd’hui. Je m’attache à la paix et à l’entente entre mes parents en général ; et, en particulier, entre les jeunes qui sont l’avenir de ma préfecture natale. Pour répondre à votre question, Je remercie d’abord nos braves et infatigables mamans pour leur engagement vis à vis du développement, elles ont vite compris qu’il faut être uni pour travailler, avoir l’aide du gouvernement et même d’autres partenaires au développement. C’est ce que j’attends aussi des jeunes de Mandiana. Qu’ils prennent les bons exemples des jeunes de Kindia et de Mamou qui se sont beaucoup investis dans le jardinage et la plantation qui leurs apportent aujourd’hui de grandes recettes. Les excédants de leurs produits sont drainés sur les autres marchés du pays et à ailleurs. Sur ce point, mon oncle Mamady fing Diakité, le président de la chambre d’agriculture de Mandiana, est un bon exemple à suivre.

Le Président de la République, par son programme de développement, a mis tout en place pour accompagner les initiatives privées et les associations, surtout dans le secteur de l’agriculture qui bénéficie de matériels et intrants au même prix à travers tout le pays. A titre d’exemple, le groupement Djama djigui de Dinguiraye auquel je suis membre a bénéficié l’année passée des machines batteuses en riz à moitié prix grâce à la subvention du gouvernement. Donc, il suffit juste de s’unir, créer les groupements, monter un projet et soumettre aux autorités de votre localité pour avoir l’aide du gouvernement.

Guineematin.com : à cause de l’exploitation minière et les activités agricoles, des conflits domaniaux sont souvent enregistrés à Mandiana. Quelles solutions proposez-vous pour mettre fin à ces conflits qui minent les relations et empiètent sur le développement de cette préfecture ?

Colonel Moro Diakité : En vérité, je suis toujours désolé d’apprendre à travers les médias qu’il y a des conflits avec des cas de mort d’hommes entre les villages de ma préfecture natale, alors qu’ils sont unis par des liens de parenté et d’amitié. Donc, je demande à mes parents de mettre la vie en société au devant des intérêts personnels. J’invite une fois de plus les jeunes à toujours œuvrer, conformément à notre devise (Travail- Justice- Solidarité), à se mettre en associations et groupements d’intérêts économiques. Je sais que le début ne sera pas facile ; mais, le développement est bien possible. Car, à cœur vaillant rien n’est impossible. Le Gouvernement actuel, sous la clairvoyance du Président de la République, son excellence le Pr Alpha CONDE, met tout en œuvre pour soutenir ces initiatives de développement partout dans le pays.

About Author

admin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =