Le ministère de l’Agriculture  à travers le projet AgriFARM (Agriculture Familiale accès aux marchés et résilience) s’active pour la promotion de l’entreprenariat jeunes et féminin .Le projet exige un quota de 40 %  pour les jeunes de moins de 35 ans et  de 30 % chez les femmes pour toutes les activités génératrices de revenu.

Le but est d’accroître durablement les revenus de 78 000 exploitations agricoles familiales, leur résilience aux chocs extérieurs, dont les changements climatiques, et d’améliorer leur situation nutritionnelle, ainsi que leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux dans les 15 préfectures ciblées des régions de Haute et Moyenne Guinée.

Cependant les  agriculteurs guinéen en général et ceux de la haute et moyenne guinée  sont actuellement confrontés à un double problème qui a impactés négativement leurs productions durant l’année 2020.La première est les conflits fonciers et la seconde et le COVID-19 a dixit le secrétaire général du ministère de l’agriculture.

En ce jour à Kankan dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du projet qui vise à accompagner les paysans dans leurs productions agricoles.Dr Bamoye Beavogui  parle des difficultés rencontrés par  les paysans des quinze préfectures« l’une des difficultés et le COVID-19  qui frappe le monde entier, cela a amené à une réorientation des activités  pour la prise en compte de cette maladie .Pour pouvoir accompagner les paysans   ,le projet et adapter à une situation nouvelle est dangereuse, et cela  a aussi eu des conséquences sur  l’Agriculture guinéenne.L’une des difficultés aussi ,c’est les questions foncières qui sont récurrente dans certaines zones. Cette question frontière doit être maîtrisée de manière à ce que les investissements que l’Etat fait ici et là soient trop valorisés et qu’il n’y ait pas trop des problèmes entre les acteurs pour rassurer les partenaires techniques et financiers sur nos meilleures choix. Donc  nous avons deux problèmes essentiels qui sont liés aux maladies COVID-19 et aussi aux questions foncières. » Explique –t-il.

Des matériels roulants et équipements informatiques dont 18 véhicules tout terrain et 87 motos YAMAH,100 AG ont été distribués aux bénéficiaires lors de  la troisième session du comité de pilotage d’AgriFARM.

Focus d’entreprenariatguinee.net

About Author

admin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 1 =