La fédération Régionale de la filière Bétail Viande de Kankan (FREFBVK) s’active à rehausser le niveau du secteur à travers la formation, la sensibilisation des enleveurs.

Pour faire face au permanent conflit entre les éleveurs et agriculteurs, le président de la dite fédération envisage  de passer de l’élevage extensif à celui intensif.Elhadj Assakarifa Kourouma  donne les raisons de ce changement « Nous voulons organiser le secteur de l’élevage parce que actuellement, c’est l’élevage extensif qui est  pratiquée malheureusement  qui a beaucoup de conséquence et qui crée beaucoup des conflits avec les agriculteurs. Donc on doit assister les éleveurs, les former et la dernière phase consistera  à les regroupés en coopérative  qui ont un caractère economique.Cela nous permettra d’instaurer l’élevage intensif ou semi-intensif » dit-il.

Poursuivant, le président de la fédération ajoute « Nous sommes en train de crée les coopératives pour qu’il puissent fabriqués les aliments des betails,et essayer de trouver des aires de pâturages pour mettre fin à la divagation et au conflit entre éleveurs et agriculteur. »

En outre, les éleveurs sont confrontés d’énormes difficultés notamment, la non vulgarisation du nouveau code pastoral par le Chef de l’Etat, l’impunité des voleurs de bétails.

Cette plate  forme crée en Mars 2019, regroupe plus de 8 000 éleveurs répartis  entre les cinq unions préfectorales.

Nous y reviendrons !

La rédaction

About Author

admin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 2 =